Redistribution et dons alimentaires

Avoir conscience de la valeur des denrées alimentaires et ne pas les jeter directement

Même s’il n’existe pas de loi au Luxembourg qui oblige les supermarchés à donner leurs invendus aux associations caritatives au lieu de les jeter (comme c’est le cas en France), les chaînes de supermarchés ont noué de leur propre gré un certain nombre de coopérations avec les épiceries du Cent Buttek, l’asbl « Spëndchen », la « Stëmm vun der Strooss », le Parc Merveilleux à Bettembourg et même des usines de biogaz.

Recommandations pour la redistribution

La Chambre des Métiers a formulé des recommandations relatives aux dons alimentaires en collaboration avec l’HORESCA et en étroite coopération avec la Direction de la Santé et l’Administration des Services vétérinaires.Recommandations pour la redistribution »
Dans le cadre des forums pour l’avenir, le ministère de l’Agriculture a organisé le 27 octobre 2016 une conférence axée sur la distribution, la restauration, les cantines et les producteurs afin de lancer un vaste dialogue sur l’ensemble de la chaîne de production et de déterminer s’il fallait ou non légiférer sur le sujet. À l’issue de la conférence et d’un dialogue étroit avec les acteurs concernés, il s’est avéré qu’il n’y avait pas lieu de légiférer sur le sujet au Luxembourg, car des quantités suffisantes étaient déjà redistribuées sur une base volontaire.
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram